Pavillon de la Suède et de la Norvège - © E. de Saint Leger

À cause de la situation actuelle, nous resterons certainement en France pour les grandes vacances de 2020. Il s’agit cependant d’une occasion pour redécouvrir notre beau pays et ses merveilles les plus insolites.

Vous pouvez par exemple prendre part à mon jeu de piste au musée du quai Branly – Jacques Chirac afin de découvrir moult cultures sous un angle amusant tout en demeurant à Paris !

Si vous souhaitez toutefois vous aérer l’esprit hors de notre magnifique capitale, voici six idées de sorties originales en Île-de-France pour agrémenter vos vacances !


Le musée Albert Kahn

Débutons notre aventure à Boulogne-Billancourt, et plus précisément au musée Albert Kahn. Ce richissime banquier, infatigable voyageur, a dépêché des opérateurs à travers la planète pour «enregistrer la réalité du monde par la photographie en couleurs, la stéréoscopie et le film», comme le dit le site internet du musée. Pour notre plus grand bonheur le fond ainsi constitué, nommé Les archives de la planète, est exposée dans cet établissement.

Changez d’air, d’ère et d’aire en embarquant pour un voyage au début du siècle dernier grâce à ces photographies aussi variées qu’intéressantes. Franchissez la porte triomphale du palais jaune d’Oulan-Bator. L’instant d’après, saluez avec déférence un groupe de lamas bouddhistes parés de leurs atours écarlate, puis jouez aux quilles avec des enfants dans les rues désolées de Reims en 1917. Au passage, ne vous perdez pas dans le marché de Sarajevo !

Enfin, n’oubliez pas de visiter les jardins du musée Albert Kahn, véritable microcosme conçu par le banquier lui-même ! Osez vous engouffrer dans la sombre, mais magnifique forêt de conifères des Vosges, région natale d’Albert Kahn. Flânez le long du marécage et surtout, laissez-vous enchanter par l’exotisme du jardin japonais ! Un pont écarlate se reflète dans les eaux parcourant ce paradis tant végétal que minéral, tandis que durant le printemps les arbres se parent de teintes rosacées.

Lien vers le site du musée Albert Kahn

Adresse : 10 Rue du Port, 92100 Boulogne-Billancourt

Itinéraire : Le musée est à moins de 5 minutes de marche de la station Boulogne-Billancourt (Ligne 10).

Bon plan : Vous trouverez un autre jardin japonais en Île-de-France, à Rueil-Malmaison au parc de l’Amitié (9 Avenue Albert 1er).


Le pavillon de la Suède et de la Norvège

Partons désormais pour le Grand Nord… à Courbevoie, et plus précisément au parc de Bécon. Dans cet espace végétal, se dresse le pavillon de la Suède et de la Norvège. 

Sa façade en bois, ses motifs entrelacés et ses arcs en plein-cintre évoquent quelques stavkirkes, ces églises en bois reposant au sein de majestueux fjords norvégiens. Mais par Odin ! Pourquoi un tel édifice se trouve en Île-de-France ?

Il s’agit tout simplement d’un pavillon rescapé de l’Exposition universelle de 1878 à Paris. Après l’évènement, le prince roumain George Barbu Știrbei racheta l’édifice. Il l’offrit à sa fille adoptive, l’artiste Consuleo Fould. Cette dernière y installa son atelier. Depuis 1951, le pavillon héberge le musée Roybet Fould hébergeant les œuvres de Consuelo Fould et de son maître Ferdinand Roybet.


Le pavillon des Indes

Le pavillon des Indes - © E. de Saint Leger

Non loin du pavillon de la Suède et de la Norvège, vous pouvez également admirer celui des Indes britanniques. Comme son confrère nordique, cet édifice aux bulbes dorés si fastueux a été édifié à l’occasion de l’Exposition universelle de 1878.

Son architecte Caspar Purdon, deuxième directeur du Musée d’Art Métropolitain de New-York, était un spécialiste des Arts de Perse et d’Inde. Après 1878, la moitié de l’édifice fut vendue et hélas détruite par une tempête.

La partie se dressant aujourd’hui au parc de Bécon a, comme le pavillon précédent, été rachetée par George Barbu Știrbe. Il édifia la maison accolée à ce bâtiment et l’offrit à son autre fille adoptive, Georges Achille Fould, sœur de Consuelo Fould et elle aussi artiste.

Voici un petit « point famille » pour y voir plus clair dans cet imbroglio : au décès de leur père biologique, la mère des deux sœurs se remaria avec George Barbu Știrbe qui les adopta… et manifestement les gâta !

Lien vers le site du musée Roybet Fould

Adresse : 178 Boulevard Saint-Denis, 92400 Courbevoie

Itinéraire : Descendez à la station Pont de Levallois-Bécon (ligne 3) pour rejoindre en 15 minutes de marche le parc de Bécon, de l’autre côté du pont.

Bon plan : Le musée Roybet Fould organise parfois des visites guidées du pavillon des Indes. Regardez sur leur site ci-dessus !


La serre aux papillons

Attention ! Ce site n’a pas encore réouvert ses portes.

Près de La Queue-Lez-Yvelines, réfugiez-vous par jours pluvieux dans la serre aux papillons et embarquez pour un voyage surprenant !

Dans cette papillonneraie à la végétation luxuriante, vous aurez l’impression d’explorer quelques lascives contrées tropicales. Mais le principal intérêt de ce lieu provient de ses résidents, de magnifiques papillons venant de tous les continents et endossant des couleurs aussi variées que chatoyantes.

Un tour du monde rafraîchissant et instructif, idéal pour les sorties familiales et scolaires. En effet, petits et grands apprendront en s’amusant grâce au contenu pédagogique de la serre aux papillons. Remplissez ce bref formulaire et vous recevrez par courriel un livret qui vous sera utile lors de votre visite.

Lien vers le site de la serre aux papillons

Adresse : 1 Avenue des Platanes, 78940 La Queue-lez-Yvelines

Itinéraire : Prenez le Transilien N depuis la gare Montparnasse. Descendez à Garancière – La Queue après un trajet de 45 minutes environ. Marchez ensuite une vingtaine de minutes jusqu’au lieu.

Bon plan : Venez découvrir la serre aux papillons le matin, moment le plus propice à la contemplation des papillons qui émergent de leurs chrysalides.


Les sables du Cul-de-Chien

Les sables du Cul-de-Chien - Wikimedia Commons, © D. Villafruella

Poursuivons notre aventure en Seine-et-Marne, plus précisément à Noisy-sur-École. À la périphérie de cette commune, foulez les sables du Cul-de-Chien. Vous serez surpris de découvrir ce paysage aux allures de désert au cœur de la forêt des trois pignons.

D’exubérants rochers émergent de cette plage aride dans une parfaite anarchie, tandis que quelques audacieux végétaux croissent sur ce plateau ensablé. Pins majestueux, callunes et bruyères confèrent au paysage des allures méditerranéennes. Il ne manque que la mer pour compléter ce tableau idyllique !

Et pourtant, il y a 30 millions d’années, vous auriez pu vous y baigner. En ces temps, un vaste océan submergeait ces terres. Le quartz qui s’y trouvait se désagrégea en sable au fil des millénaires, celui-là même que vous pouvez aujourd’hui fouler !

Itinéraire : Le plus simple est d’emprunter la voiture depuis Paris. Prévoyez environ 1h15 de trajet en prenant l’A6. Vous pouvez garer votre automobile au parking 3 pignons (gratuit), à proximité de la D16 et de Noisy-sur-École.

Bon plan : Voici un itinéraire formant une boucle de 7 kilomètres depuis le parking. Vous parcourrez la forêt et les sables du Cul-de-Chien en passant par le rocher du bilboquet, le minéral le plus emblématique du lieu.


l'église de l'Annonciation de Haute-Isle

Partons désormais aux confins du Val-d’Oise, plus précisément à Haute-Isle pour une ultime idée de sortie originale en Île-de-France. Dans cette charmante commune, se dresse l’église de l’Annonciation. Sa particularité ? Il s’agit du seul lieu de culte troglodyte en Île-de-France !

An de grâce 1670… Le village de Haute-Isle s’érige en paroisse grâce à l’action de son seigneur Nicolas Dongois. L’église est creusée dans l‘une des nombreuses falaises de craie de la région.

Le lieu de culte se distingue par sa nef unique, mais aussi par son mobilier baroque en bois, dont un retable contrastant avec la froideur de la pierre. La clôture du chœur a d’ailleurs été classée objet historique en 1916, tandis que l’édifice n‘a rejoint la liste des monuments historiques qu‘en 1921.

Attention ! L’église est ouverte uniquement sur rendez-vous. Pour les réservations, contactez la mairie au : 01.34.79.73.24

Adresse : 144 Route de la Vallée, 95780 Haute-Isle

Itinéraire : La voiture est le moyen le plus commode pour rejoindre l’église de l’annonciation de Haute-Isle. Prévoyez 1h15 de trajet via l’A13. Vous pourrez ensuite vous garer au parking de la mairie.

Bon plan : Haute-Isle détient d’autres merveilles ! Voici le lien vers une Rando fiche d’une balade rapide et facile pour découvrir le patrimoine de cette riche commune.

Notre tour de l’Île-de-France prend fin ici ! Cependant, notre région regorge d’autres curiosités et d’endroits insolites. Grâce à cet article booster2success fort sympathique, découvrez d’autres idées de sorties insolites en Île-de-France !

Laisser un commentaire